”Un PCR+ n’est pas un cas de Covid”: le Dr Gérald Kierzek jette un pavé dans la mare

14:08, 19 noiembrie 2021 | Actual | 442 vizualizări | Nu există niciun comentariu Autor:

Alors que « la 5e vague est là », le Dr Gérard Kierzek a mené sur Twitter une opération de clarification concernant les chiffres de contamination au Covid-19 ce mercredi 17 novembre.

« Le taux d’incidence est désormais supérieur à 100 sur l’ensemble du territoire. » À la sortie du conseil des ministres ce mercredi 17 novembre, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, a reconnu que « la 5e vague est là ». Et les chiffres tombés un peu plus tard dans la journée n’ont fait que le confirmer, car en 24 heures 20 294 cas supplémentaires ont été confirmés. Des données de Santé Publique France en hausse qui inquiètent même si pour le moment le gouvernement semble refuser l’hypothèse d’un confinement. Dans ce contexte, le célèbre Dr Gérard Kierzek a tenu à mettre les choses au clair. « Comme le rappelle un confrère sur LinkedIn : Petites (re)définitions : – PCR positive = contamination – Covid-19 (COronaVIrus Disease) = maladie à SARS-CoV-2. Une PCR+ n’est donc pas un cas de Covid… », a posté sur Twitter ce mercredi 17 novembre le médecin qui intervient régulièrement sur les antennes du groupe TF1.

Cette publication de Gérard Kierzek n’a pas manqué de faire réagir. « Si. C’est un cas. Asymptomatique. Mais c’est un cas », lui a répondu le compte Fantine & Hippocrate #CitoyensDuWeb« PCR+ = 1 cas de contamination asymptomatique OU symptomatique », résume un autre utilisateur de Twitter. D’autres le remercient de porter un discours moins alarmant que certains de ses confrères. En clair, tous ceux qui sont testés positifs ne sont pas forcément symptomatiques ou gravement atteints par la maladie.

Un médecin libre

Sur Twitter, le médecin urgentiste propose un autre regard. « Les contaminations augmentent et augmenteront. Le nombre de malades hospitalisés est le seul critère qui permettrait d’utiliser le vocabulaire de ‘vague’ ‘en comparaison’ avec 2020 », a-t-il également posté ce mercredi 17 novembre sur le réseau social où il écrit aussi qu’il serait « inutile, aberrant, saoulant… » de réimposer le masque en extérieur. Celui qui est aussi le directeur médical de Doctissimo est, en outre, convaincu qu’il « faut supprimer le pass sanitaire »« C’est une honte de devoir donner ses données médicales, c’est pas possible ! », s’était insurgé Gérard Kierzek dans une interview accordée à Gala le 27 août dernier, alors que le pass sanitaire pourrait durer jusqu’à l’été prochain. Une initiative démesurée pour celui qui est aussi agacé par la 3e dose de vaccin. « On me dit que je suis rassuriste, mais non, je suis dans le pragmatisme », avait expliqué celui qui préfère la « bienveillance » à « l’hystérie ».

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Capture TF1
Source: https://www.gala.fr

Navighează dupa cuvinte-cheie: ,