Suède : Israël exclu de la liste des pays sûrs

10:49, 7 septembrie 2021 | Actual | 636 vizualizări | Nu există niciun comentariu Autor:

Israël qui est pourtant l’un des pays les plus vaccinés au monde vient d’être exclu de la liste des pays sûrs par la Suède ainsi que 5 autres pays…

A partir du 6 septembre la plupart des voyageurs en provenance d’Israël ne pourront plus venir en Suède sauf s’ils ont un permis de travail ou sont citoyens de l’un des pays de l’UE.

En plus d’Israël, les Etats-Unis, le Kosovo, le Liban le Monténégro et la Macédoine du Nord ont été également retirés de la liste des pays sûrs par la Suède.

Israël ne fait plus figure de pays sûr alors qu’il est l’un des pays les plus vaccinés au monde

Pourtant Israël est l’un des pays les plus vaccinés au monde.

Et il est croustillant de noter qu’Israël avait refusé l’entrée des voyageurs étrangers vaccinés le 20 juillet dernier constatant que l’efficacité du vaccin pour contenir les infections vacillait.

L’Islande en avait fait de même en demandant des tests PCR aux voyageurs vaccinés depuis le 26/07.

Rappelons qu’en France, le pass sanitaire permet aux vaccinés d’aller partout sans masque au mépris des règles élémentaires de santé publique visant à limiter l’épidémie : en France on croit encore que les vaccins protègent totalement des infections?

L’exemple d’Israël montre tout le contraire. Jeudi 03 septembre 11365 nouveaux cas de Covid ont été recensés en Israël : il s’agit de la 4ème journée où le nombre de nouveaux cas dépasse 10000. Et 59% des personnes en soins critiques sont vaccinées. Selon de nouvelles études (qui ont mis du temps à sortir), le vaccin Pfizer ne protégerait qu’à 39% contre l’infection.

Israël a pourtant longtemps été montré en exemple car il a été l’un des pays qui a vacciné sa population le plus rapidement. Mais désormais le taux de vaccination plafonne à 62,9% de la population ayant reçu deux doses.

L’exemple d’Israël montre que le pass sanitaire français est totalement inutile alors que le vaccin semble peu prévenir les contagions… Des études ont par ailleurs prouvé que l’immunité naturelle semble bien plus forte que le vaccin (voir Les guéris du Covid peuvent moins voyager que les vaccinés).

Le cas d’Israël remet en question la stratégie des pays qui n’ont misé que sur la vaccination comme la France. D’autres pays comme la Suède ont misé sur l’immunité naturelle et n’ont pas fait peur à leur population et d’autres pays envisagent de le faire comme l’Islande.

« Les mesures de confinement et de panique n’étaient pas fondées, n’ont rien empêché et ont causé des dommages indescriptibles à la société. Les statistiques suédoises nous disent, sans équivoque, que dans une grande partie du monde, des vies ont été perdues et des moyens de subsistance ont été détruits – en vain ». Selon les données du National Board of Health and Welfare suédois il y a eu 5,441 morts par million en 2020-2021 contre 5,544 morts par million en 2017-2018 lors d’une forte épidémie de grippe » a estimé le Pr Eyal Shahar, Professeur émérite de santé publique à l’université d’Arizona, médecin à l’université de Tel-Aviv, Israël et professeur d’épidémiologie à l’université du Minnesota.

Þórólfur Guðnason, l’épidémiologiste en chef islandais estime qu’il faut faire ce que l’on a toujours fait avec les coronavirus (NDLR : le virus de la grippe est un coronavirus tout comme le Sars-Cov-2) : vacciner les personnes à risque (plus de 65 ans et/ou avec comorbidités) et laisser le virus se diffuser dans la population non à risque. Comme la grippe le virus mute et il sera impossible de vacciner à vie l’ensemble d’une population avec une infinité de variants…Tout le contraire de la stratégie française…

Source: https://strategika.fr