Société ouverte contre populistes : la répression globale a commencé

09:05, 3 august 2020 | Actual | 19 vizualizări | Nu există niciun comentariu Autor:

La version francophone du pouvoir globaliste passe à l’action. Le pouvoir profond profite de la dépression sociale et de la confusion généralisée causée par le confinement politique et maintenant par le cirque autour du port du masque pour arrêter celui qui est en France la figure la plus emblématique et la plus connue de la dissidence politique contemporaine : Alain Soral. Il est clair que la nomination récente du poseur antiraciste Dupond-Moretti (qui voudrait entre autres faire interdire le RN) n’y est pas étrangère, il est là pour faire le ménage et il fera. Si Alain Soral est jeté en prison alors que la racaille agresse et assassine tous les jours impunément dans nos rues, il faudra bien entendu le soutenir et s’organiser en conséquence. Il faut bien garder en tête une chose, le pouvoir illégitime actuel qui a réprimé sans pitié les gilets jaunes va méthodiquement bâillonner (le masque toujours) toutes les voix dissidentes, ici tous les patriotes sont concernés, toutes sensibilités et opinions confondues. D’un côté, ce pouvoir illégitime réprimera les populistes réels (nous, les populistes issus du peuple) et de l’autre il laissera émerger un succédané de souverainisme médiatique autorisé et appuyé sur CNews avec des Zemmour, Onfray, Praud et autres éditorialistes chargés de badigeonner nos visages bâillonnés de leur soupe tiédasse pendant que nous serons tous occupés à survivre économiquement au milieu de la guerre civile rampante et de l’état d’urgence permanent. Il est plus que temps de comprendre qu’il n’y aura pas de retour à la normale post-covid.

Le nettoyage globaliste des médias non-alignés a lieu simultanément pour tous les populistes actifs dans le monde sur internet. Aux États-Unis, qui connaissent actuellement une révolution anti-Trump, même les éditorialistes de Fox News type Tucker Carlson subissent la censure de youtube et des réseaux sociaux. C’est un phénomène et une guerre globale qui nous est faite, récemment les chaînes youtube du site geopolitica.ru et d’Alexandre Douguine ont été suspendues, celle aussi de la chaîne orthodoxe Tsargrad (du nom de Constantinople pour les Orthodoxes russes conservateurs), chaîne qui comptait plus d’1 millions d’abonnés. D’abord vient le nettoyage médiatique, puis vient le nettoyage judiciaire et politique là où les réseaux globalistes ont toute latitude pour opérer comme en France. Nous sommes tous concernés, comme je l’ai déjà souvent expliqué, la « société ouverte » va devoir muter en projet totalitaire afin de juguler les tendances centrifuges et les contradictions internes que génère sa progression au sein des sociétés qu’elle parasite de l’intérieur.
Comme le communisme autrefois, elle va devoir muter en léviathan global afin de lutter contre le retour des léviathans nationaux ou continentaux comme concurrents dans la conduite politique de l’humanité contemporaine. Unipolarité globalitaire contre multipolarité non-alignée : c’est un combat global, un combat total, le combat géosophique de notre temps. Combat qui engage tous les conservateurs authentiques partout dans le monde.

Alors il va falloir se ressaisir pour sortir de l’apathie et de la torpeur de l’esclavage bio-politique qui est en train de se constituer au niveau planétaire.

Il va falloir s’organiser et se coordonner à un niveau national et international, comme ce qui a été commencé au forum de Chisinau en Moldavie par Iurie Rosca. Sans cela, le globalisme politique nous chassera les uns après les autres partout dans le monde et nous écrasera comme des proies dispersées et apeurées sans aucune pitié. Car leur vision du monde est assez claire et sommaire : « ni pardon, ni oubli » comme ils disent.

Alors cessons de tourner en rond comme des esclaves spirituels déprimés et redevenons maître de nos destins et de nos esprits. Comme disaient les stoïciens romains : « Le destin porte l’homme volontaire, il traîne l’homme sans volonté » « Ducunt volentem fata, nolentem trahunt ».

Ca n’est pas comme si nous avions le choix. Comme le rappelait en son temps le politologue Julien Freund : « C’est l’ennemi qui vous désigne. Et s’il veut que vous soyez son ennemi, vous pouvez lui faire les plus belles protestations d’amitiés. Du moment qu’il veut que vous soyez son ennemi, vous l’êtes. Et il vous empêchera même de cultiver votre jardin. »

Oui même votre jardin, votre BAD … De toute éternité la paix n’existe qu’à l’ombre de l’épée et donc du politique.

Une pensée, une prière même, pour soutenir Alain Soral enfermé injustement par un pouvoir corrompu jusqu’à la moelle et qui nous veut à genoux ou en prison.

Pierre-Antoine Plaquevent – 30 juillet 2020

Source: https://strategika.fr

Navighează dupa cuvinte-cheie: ,
FLUX DE ȘTIRI
Toate știrile
Parteneri