La Purge : l’aboutissement naturel de la censure par les « éveillés » est la tyrannie

08:58, 18 august 2020 | Actual | 13 vizualizări | Nu există niciun comentariu Autor:
Article original de Brandon Smithpublié le 30 juin 2020 sur le site alt-market
Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr

Comme je l’ai déjà fait remarquer dans le passé, pour être conservateur, il faut s’en tenir à certains principes. Par exemple, il faut s’opposer aux grandes intrusions du gouvernement et de l’État dans la vie des individus, il faut soutenir notre cadre constitutionnel et défendre les libertés civiles, et il faut aussi faire respecter les droits de la propriété privée. Les sites web sont en effet une propriété privée, tout comme la maison d’une personne est une propriété privée. Il n’existe pas de droit à la liberté d’expression au domicile d’une autre personne, et il n’existe pas de droit à la liberté d’expression sur un site web.

Cela dit, il y a quelques exceptions. Lorsqu’une société ou un groupe de sociétés détient un monopole sur une certaine forme de communication, des questions juridiques entrent en jeu lorsqu’ils tentent de censurer les points de vue de tout un ensemble de personnes. Les sociétés existent grâce à des chartes parrainées par le gouvernement ; elles sont des créations du gouvernement et bénéficient de certaines protections juridiques par le biais du gouvernement, comme la responsabilité limitée et le statut de personne morale. Les entreprises sont un produit du socialisme, et non du capitalisme de marché libre ; et lorsqu’elles deviennent des monopoles, elles sont soumises à une réglementation et à des limites.

De nombreuses entreprises ont également bénéficié d’importants plans de sauvetage gouvernementaux, avec l’argent du contribuable, et la protection sociale des entreprises. Google et Facebook, par exemple, ont récolté des milliards de dollars de subventions fédérales et étatiques en quelques années. Google ne paie même pas pour l’énorme bande passante qu’il utilise. Il n’est donc pas exagéré de suggérer que si une entreprise bénéficie de la pleine protection du gouvernement, du domaine juridique au domaine financier, elle entre dans la catégorie des services publics. Si elle est autorisée à continuer à monopoliser la communication tout en étant dorlotée par le gouvernement comme étant « trop grande pour faillir », elle devient alors une menace publique.

Cela ne veut pas dire que je soutiens l’idée de la nationalisation. Au contraire, les désastres du socialisme ne peuvent pas être guéris avec encore plus de socialisme. Cependant, les monopoles sont un poison pour les marchés libres et la liberté d’expression et doivent être déconstruits ou abolis.

Au-delà des monopoles d’entreprise, il y a aussi le danger des monopoles idéologiques. Considérez ceci : la grande majorité des entreprises de la Silicon Valley qui contrôlent la part du lion des plate-formes de médias sociaux sont dirigées par des politiciens d’extrême gauche et des globalistes ouvertement hostiles aux valeurs conservatrices et modérées.

En voici un exemple : trois des plus grandes plate-formes sur Internet – RedditTwitch et YouTube – ont agi simultanément en un seul jour pour fermer des dizaines de milliers de forums, de diffuseurs de flux et de chaînes vidéo, dont la majorité épousent des arguments conservateurs que les médias appellent des « discours de haine ».

Il est certain qu’au moins quelques unes des chaînes fermées se placent dans une situation de supériorité raciale. Cependant, je continue de voir les médias grand public accuser tous les gens qui sont réduits au silence en ce moment de le mériter en raison du « racisme » et des « appels à la violence », et je n’ai pas encore vu qu’ils offrent une seule preuve à l’appui de ces affirmations.

Un article récent du site Salon de l’hyper-gauche est un parfait exemple de l’hypocrisie et de la folie de la justice sociale laissée à elle-même. Il s’intitule « Twitch, YouTube et Reddit punissent Trump et les autres racistes – et c’est une grande chose pour la liberté ». Voici quelques extraits avec mon commentaire :

Salon : La liberté est impossible pour tout le monde lorsque les points de vue qui prévalent déshumanisent tout le monde. Et il semble que plusieurs grandes plates-formes de médias sociaux soient d’accord, à en juger par les récentes interdictions ou suspensions de comptes racistes sur YouTube, Twitch et Reddit.

Ma réponse

La liberté ne peut pas être enlevée par le point de vue d’une autre personne. Chaque individu a un contrôle total sur le fait qu’il se « sente » ou non marginalisé et aucune désapprobation ne peut réduire une personne au silence si elle ne le permet pas. Si vous êtes faible d’esprit ou manquez de volonté, alors développez une colonne vertébrale au lieu de vous attendre à ce que le reste du monde se taise pour vous mettre à l’aise.

Vous vous souvenez de l’époque où la gauche politique était le bastion du débat sur la liberté d’expression contre la censure de la droite religieuse ? Aujourd’hui, les gauchistes ont leur propre religion – ou culte – et ils ont changé d’avis sur l’importance d’un dialogue ouvert.

1530787006-the-purge.jpg

Salon : Pour ceux qui sont déshumanisés – que ce soit par le racisme, le sexisme, les classes sociales, le capacitisme, le sentiment anti-LGBTQ ou tout autre préjugé – leurs voix sont assourdies ou carrément réduites au silence, et ce faisant, ils perdent leur capacité à participer pleinement à notre démocratie. Nous devons tous vivre dans une société où la haine est découragée, discréditée et, dans la mesure du possible, complètement éliminée de notre discours. Cela ne signifie pas que nous devons qualifier toutes les idées de haineuses simplement parce que nous ne sommes pas d’accord avec elles ; cela va à l’encontre de la célèbre déclaration du président Dwight Eisenhower, « Dans une démocratie, le débat est le souffle de la vie ». Mais lorsque la haine réelle entre dans le dialogue, elle agit comme une fumée toxique dans l’air du débat, étouffant certaines voix et affaiblissant les autres.

Ma réponse

Par où commencer avec le tas fumant d’absurdités de ces « éveillés » ? Tout d’abord, il est impossible d’être « déshumanisé » par l’opinion d’une autre personne à votre sujet. Si cette personne a tort, ou si elle est idiote, son opinion n’a aucun poids et doit être ignorée. Votre valeur n’est pas déterminée par son opinion. Personne ne peut être « réduit au silence » par le point de vue d’une autre personne à moins qu’il ne se laisse faire. S’ils ont raison à votre sujet et vous disent quelque chose que vous ne voulez pas entendre, alors c’est votre problème, pas le leur. Personne dans ce monde n’a le droit d’être protégé contre les opinions d’autrui. Point final.

Cela ne devrait surprendre personne, cependant, que les gauchistes tentent activement de faire taire toute dissidence tout en accusant les conservateurs d’étouffer la liberté d’expression. C’est ce qu’ils font ; ils jouent les victimes tout en cherchant à les persécuter. Ils n’ont pas de principes. Ils ne se soucient pas d’avoir raison, ils ne se soucient que de « gagner ».

En vertu du 1er amendement, tous les discours sont protégés, y compris ce que les gauchistes qualifient arbitrairement de « discours de haine ». Vos droits sont protégés, sauf si vous diffamez sciemment une personne en particulier ou si vous menacez de recourir à une violence spécifique contre une personne en particulier. L’interprétation d’un discours général comme une « menace » en raison de la façon dont il pourrait être ressenti par certaines personnes ne tiendra pas devant un tribunal. Ou du moins, cela ne devrait pas tenir la route…

Les politiciens de gauche se sont déclarés les arbitres de ce qui constitue un « discours de haine », le problème est qu’ils considèrent tout ce qui est conservateur comme raciste, sexiste, misogyne, etc. Aucun être humain ou groupe d’êtres humains n’est assez pur ou objectif pour juger de ce qui constitue un discours juste ou acceptable. Par conséquent, toute parole doit être autorisée afin d’éviter la tyrannie.

Si une idée est injuste, alors la gauche politique a tout à fait le droit de la contrer avec ses propres idées et arguments. Il est inacceptable d’« effacer » toutes les idées opposées du discours public, et c’est exactement ce que le mouvement pour la justice sociale tente de faire. Si vous voulez effacer ces idées de votre propre maison, ou de votre site web personnel, vous êtes parfaitement en droit de le faire, mais vous n’avez pas le droit d’affirmer un monopole sur la parole et le récit politique.

En général, lorsqu’un groupe de fanatiques tente d’effacer des idéaux opposés dans la discussion, cela signifie généralement que leurs propres idéaux ne résistent pas à l’examen. Si votre idéologie est pure et correcte dans sa forme, il ne devrait pas être nécessaire de tromper les masses pour qu’elles l’acceptent en nettoyant l’internet.

Enfin, l’Amérique n’a pas été fondée en tant que démocratie, nous sommes une république, et pour cause. Une démocratie est une tyrannie de la majorité ; un enfer collectiviste où le pouvoir est centralisé entre les mains de quiconque peut rallier 50.01% de la population à sa cause. Les marxistes et les communistes aiment l’idée de « démocratie » et en parlent souvent parce qu’ils pensent qu’ils sont parfaitement équipés pour manipuler les masses et former une majorité. Mais, dans une république, les droits individuels sont protégés sans égard à ce que la majorité croit à un moment donné, et cela inclut le droit à la liberté d’expression.

Dans le même temps, Salon prétend valoriser la libre discussion, puis appelle à la destruction de la liberté d’expression et des idées opposées au nom de la protection de la sensibilité des gens à la peau fragile. En d’autres termes, la liberté d’expression est bonne, à moins que ce soit un point de vue qu’ils n’aiment pas, alors elle devient un discours de haine et doit être supprimée.

purge.jpg

Salon : Reddit a fait référence à une déclaration de Salon expliquant que « nous nous sommes engagés à combler le fossé entre nos valeurs et nos politiques pour traiter explicitement de la haine » et qu’« en fin de compte, il est de notre responsabilité de soutenir nos communautés en prenant des mesures plus fermes contre ceux qui tentent d’utiliser des parties de Reddit comme armes contre d’autres personnes ».

Ma réponse

En d’autres termes, ils n’aiment pas que les conservateurs utilisent leurs programmes contre eux, et comme la gauche politique est incapable de présenter des arguments valables pour défendre ses convictions et qu’elle est en train de perdre la guerre culturelle, ils jouent le tout pour le tout et cherchent plutôt à effacer tous les conservateurs de leurs programmes. L’excuse du « discours de haine » n’est qu’un faux raisonnement. Les guerriers de la justice sociale sont debout sur un tas de fumier et prétendent qu’il s’agit d’une question de morale.

Salon : Personne qui comprend le droit constitutionnel ne peut soutenir que ces décisions d’entreprises violent le premier amendement qui ne protège que la parole contre la répression gouvernementale. Le professeur Rick Hasen, de la faculté de droit de l’université de Californie à Irvine, a déclaré à Salon par courriel que « les entreprises privées qui gèrent des sites web ne sont pas susceptibles d’être poursuivies pour avoir violé le Premier Amendement. Les sociétés sont des acteurs privés qui peuvent inclure n’importe quel contenu qu’ils veulent, à moins qu’une loi ne les en empêche. »

Ma réponse

Là encore, ce n’est pas tout à fait vrai. Les entreprises sont des constructions du gouvernement et reçoivent des privilèges spéciaux de la part du gouvernement. Si les entreprises forment un monopole sur une certaine forme de communication et qu’elles tentent de censurer tous les points de vue opposés à cette plate-forme, elles peuvent être démantelées par le gouvernement pour empêcher la destruction du marché. De plus, le gouvernement peut annuler la responsabilité limitée et le statut de personne morale de ces sociétés en guise de punition pour avoir violé la confiance du public. Et enfin, toute entreprise qui dépend de l’argent des contribuables ou d’incitations fiscales spéciales pour survivre peut et doit se voir retirer cet argent lorsqu’elle tente d’affirmer un monopole.

Oui, il existe des plate-formes alternatives sur lesquelles les gens peuvent se rendre, mais qu’est-ce qui empêchera les monopoles de gauche / globalistes d’acheter tous les autres médias sociaux et plate-formes médiatiques standard comme ils l’ont fait ces dix dernières années ? Qu’est-ce qui empêchera les intérêts gauchistes/globalistes d’utiliser l’argument du « discours de haine » pour faire pression sur toutes les autres plate-formes web, y compris les fournisseurs de services et de domaines, afin d’éliminer les conservateurs ?

Enfin, ce n’est pas parce qu’une chose est techniquement légale qu’elle est forcément juste. Les entreprises exploitent la protection du gouvernement, tout en prétendant ne pas être soumises à la réglementation gouvernementale ? La gauche déteste les entreprises américaines, mais elle les défend volontiers lorsqu’elles censurent les conservateurs ? C’est de la folie.

L’auteur de Salon déblatère ensuite sur le fait qu’il a été victime de racisme – tous les Guerriers de la justice sociale mesurent la valeur personnelle au niveau relatif de victimisation d’une personne par rapport aux autres. Ses affirmations sont sans rapport avec l’argument en question, puis il poursuit…

Salon : La menace d’utiliser le pouvoir du gouvernement pour exercer des représailles contre ces entreprises, d’autre part, est une menace à la fois à la lettre et à l’esprit du premier amendement. On ne l’empêche pas, lui et ses partisans, de diffuser leurs points de vue sur d’autres plate-formes…

Ma réponse

Voici le seul domaine dans lequel je suis partiellement d’accord avec Salon. Tous mes lecteurs savent que je ne fais pas confiance à Donald Trump pour faire ce qu’il faut, surtout à cause des élitistes dont il s’entoure dans son cabinet. En fin de compte, Trump agira dans leur meilleur intérêt et non dans celui du public. Lui donner (ou à la FCC) le pouvoir de dicter les règles d’élocution sur Internet est une mauvaise idée. De plus, pour ceux qui pensent que le processus électoral est toujours important, que se passerait-il si nous donnions de tels pouvoirs au gouvernement aujourd’hui et que la gauche politique entrait à la Maison Blanche demain ? Aïe ! Alors nous n’aurons plus de place pour nous plaindre car ils feront très certainement volte-face et utiliseront le pouvoir du gouvernement pour faire taire leur opposition.

The-Purge-5juillet-2020-1024x512.png

Bien sûr, si les rôles étaient inversés et que les entreprises évinçaient des milliers de forums et de vidéos sur la justice sociale, les gauchistes crieraient au meurtre sanglant à propos de la « censure des entreprises » et de la « discrimination ». Pour l’instant, dans leur esprit, discrimination raciale = mauvais. Discrimination politique = bon.

Mais la question du monopole est toujours d’actualité, et un monopole idéologique associé à un monopole corporatif est une monstruosité qui ne peut être tolérée. Le gouvernement peut et doit démanteler de tels monopoles sans tomber dans le piège de la nationalisation.

Oui, nous pouvons aller sur les petites plate-formes qui bourgeonne et laisser TwitterFacebookRedditYouTube, etc. derrière nous. Je dis depuis des années que les conservateurs avec leur capital devraient lancer leurs propres médias sociaux alternatifs. En fait, c’est exactement ce qui est en train de se produire. Il y a eu un exode massif des utilisateurs des sites web traditionnels ces derniers temps. Je dis, laissons les guerriers de la justice sociale avec leurs chambres d’écho et peut-être que ces entreprises s’effondreront. Le slogan « Éveille-toi et va dans le mur » s’applique toujours. Mais le gouvernement ne peut plus protéger ces entreprises non plus. Alors que le gouvernement fait pleuvoir l’argent du renflouement et l’aide aux entreprises sur les sociétés de médias, voter avec vos pieds n’a pas le même effet ou n’envoie pas le même message.

L’avenir de cette situation est sombre. Je ne doute pas que les gauchistes et les globalistes tenteront de purger tous les débats conservateurs de l’internet, au point de tenter de fermer les sites web privés conservateurs par l’intermédiaire des fournisseurs de services. Le résultat final de cette purge est prévisible : la guerre civile ; une question dont je parlerai dans mon prochain article.

Les gauchistes accusent les conservateurs de haine, mais les partisans de la justice sociale semblent détester presque tout. Je ne pense pas avoir jamais vu un groupe de personnes plus obsédées par l’idée de gérer la misère des autres, et elles ne seront jamais satisfaites ou rassasiées. Ce qui est un discours normal aujourd’hui sera étiqueté comme un discours de haine demain. Cette secte doit continuer à justifier sa propre existence. Pour ma part, je ne vais pas vivre ma vie en marchant sur des œufs autour d’une clique de sociopathes narcissiques. Annuler la culture, c’est la loi de cette mafia, et leur loi est au cœur du vrai mal ici ; bien plus dangereux que les simples mots prononcés par un « suprématiste blanc » sur un forum ou une vidéo.

Brandon Smith

Source: http://euro-synergies.hautetfort.com