La déclaration choc du procureur ukrainien viré par Biden : Trump a-t-il eu raison ?

09:53, 4 octombrie 2019 | Actual | 46 vizualizări | Nu există niciun comentariu Autor:

Le Bidengate et l’impeachment de Trump (voir ce billet) sont en train de prendre un tour inattendu (pour qui ne connait pas l’Ukraine), et se retourner contre les Démocrates.

Il est en effet apparu il y a 24 heures un élément assez gênant pour eux, que les médias couvrent peu.

Nous vous le présentons en français – mais attirons votre attention sur la grande prudence à avoir dans sa lecture – il est possible que le procurent ne dise pas la vérité.

Rappel : La déclaration de Biden de 2018, “Si le procureur n’est pas viré, vous n’aurez pas l’argent”

Rappelons de nouveau qu’il est utile de connaitre cette vidéo publiée l’année dernière sur Les-Crises (source, 28/01/2018), où Joe Biden avoue être fortement intervenu pour faire démettre le procureur général d’Ukraine en 2016 :

La déclaration du Procureur Viktor Shokin

Hier, le journaliste John Solomon (ancien journaliste d’Associated Press et du Washington Post) du journal américain The Hill, qui enquête depuis plusieurs mois, a publié un document émanant du fameux procureur viré, Viktor Shokin. C’est une déclaration devant notaire, datée du 4 septembre 2019, qu’il aurait réalisée dans le cadre du procès d’un oligarque (Dmytro Firtash) en Autriche.

Car il faut savoir que Shokin conteste son licenciement en justice, et qu’il semble que son cas va être examiné dans les prochains jours.

Voici le document, qui, pour le moment, n’a été évoqué au sein des grands médias que par le Kiev Post (principal journal ukrainien – “L’ex-Procureur Général Shokin défend l’oligarque Firtash” (sic.) alors que le coeur du document concerne surtout des violentes attaques contre Biden…) et Bloomberg (“L’Ukraine réserve d’autres surprises à Biden” (sic.) : lisez, ils n’en parlent qu’au milieu sans citer le coeur du document, et l’évacuent en une phrase…).

Shokin y accuse nommément Biden de l’avoir fait licencier, car il voulait enquêter sur Burisma, l’entreprise ukrainienne dont le fils de Biden était administrateur :

Source: http://www.defenddemocracy.press

Navighează dupa cuvinte-cheie: ,