Italie : Mario Draghi prévoit de sanctionner les soignants qui refusent la vaccination

14:35, 4 aprilie 2021 | Actual | 84 vizualizări | Nu există niciun comentariu Autor:

CORONAVIRUS En conférence de presse, ce vendredi, Mario Draghi, chef du gouvernement italien, a dit envisager des mesures, peut-être sous la forme d’un décret, à ce sujet.

Le chef du gouvernement italien Mario Draghi a assuré vendredi que son gouvernement envisageait des sanctions contre les membres du personnel sanitaire refusant de se faire vacciner contre le Covid-19 et risquant ainsi d’infecter leurs patients.

«Le gouvernement a l’intention d’intervenir. Il est absolument inacceptable que du personnel sanitaire non vacciné soit en contact avec des malades, qu’ils soient envoyés au contact des malades», a déclaré Mario Draghi au cours d’une conférence de presse. Il répondait à une question concernant le cas de malades contaminés par le Covid-19 en Ligurie, dans le nord-ouest de l’Italie, par du personnel sanitaire non vacciné.

Un décret en préparation ?

La ministre de la Justice Marta Cartabia «prépare une mesure sur ce sujet, naturellement sa forme et l’application des sanctions sont encore à voir», a-t-il ajouté. Revenant un peu plus tard sur cet argument, il a dit imaginer que «cela pourrait être un décret» du gouvernement.

Le ministre de la Santé Roberto Speranza a précisé au cours de la même conférence de presse que le personnel médical non-vacciné contre le Covid-19 représente un nombre «résiduel (…) très réduit».

Jeudi, le président de la région Ligurie, Giovanni Toti avait déjà demandé une loi contre le personnel sanitaire antivaccin, deux de ces derniers ayant infecté au moins 12 patients dans deux hôpitaux ligures.

Avec le soutien du président de la région Ligurie

«Vu la nécessité de protéger les citoyens dans des moments délicats, comme l’hospitalisation, nous avons peut-être maintenant les conditions juridiques et politiques pour prendre des mesures», a estimé Giovanni Toti, invitant le gouvernement à offrir «un cadre réglementaire clair» sur ce sujet afin d’éviter «le chaos dans nos hôpitaux».

Source: https://www.20minutes.fr