In Memoriam Ivan Blot

14:15, 11 octombrie 2018 | Actual, Opinii | 1028 vizualizări | Nu există niciun comentariu | Autor:

Aujourd’hui Antony Bonamy, le chef de la maison d’édition ”Le retour aux sources”, m’a écrit qu’Ivan Blot était décédé hier 10 octobre. Mon Dieu, quelle tragédie! J’étais très attaché à lui, je l’aimais comme un homme d’une exceptionnelle noblesse d’âme, je l’admirais comme auteur d’un travail solide qui honore la France et l’Europe. La semaine dernière, l’Université populaire de Moldavie a édité la version roumaine de son livre „L’Europe colonisée”. Le livre „L’homme défiguré”, qui doit également être édité par nous à Chisinau, est en cours de traduction. Notre bon ami Denys Pluvinage de la maison d’édition „Apopsix”, qui a édité les versions originales des livres d’Ivan Blot, m’a permis de les éditer en roumain.

J’ai rencontré Ivan Blot à la deuxième conférence du Forum de Chisinau en décembre dernier. Nous sommes immédiatement devenus amis. Cela n’aurait pas pu être différent, car nous avions beaucoup d’amis communs, tous issus de notre  famille intellectuelle de la nouvelle dissidence.

Le discours d’Ivan Blot à la Conference internationale „Le capitalisme financier et ses alternatives pour le XXIème siècle. Les contributions à la 4ème théorie économique” a produit une impression forte. L’approche profonde d’un sujet de la plus haute importance pour notre continent a mis en évidence une vaste expérience et une formation intellectuelle exceptionnelle. (Http://flux.md/stiri/discours-de-ivan-blot-au-forum-de-chisinau-le-15-decembre-2017).

Et en janvier de cette année, j’ai eu l’honneur de le rencontrer à Paris. Il m’a généreusement offert ces livres. Nous avons parlé de nos prochain projets académiques et éditoriaux. (http://flux.md/stiri/cultura/in-capitala-frantei-cu-autorul-ivan-blot).

De retour à Chisinau avec une valise pleine de livres de mes amis français, j’ai lu toute une série d’œuvres d’Ivan Blot. Il y a eu une intense correspondance dans laquelle nous avons convenu des livres qui devaient paraître en roumain au cours de cette année.

Il y a quelques mois, j’ai publié ma préface au livre „L’Europe colonisée” (http://flux.md/articles/o-pledoarie-pentru-decolonizarea-si-regasirea-unitatii-continentului-european ). J’espérais beaucoup qu’il pourrait être présent à Chisinau personnellement à la présentation publique de ces volumes. Mais à un moment donné, il m’a écrit qu’il était très malade, car il s’agissait d’un cancer. Étant gravement malade, il a continué à travailler sur un nouveau livre. Le 3 Août, il m’a écrit:

”Cher monsieur Rosca,

Merci de cette bonne nouvelle! Je termine mon livre sur la nouvelle lutte des classes ( entre peuple souffrant et bourgeoisie cosmopolite. C’est lent à cause de ma maladie. J’ai fait 7 chapitre sur 10 et j’ai presque fini le huitième.). Je suis en chimiothérapie jusqu’à octobre. Si elle réussit cela ira mieux. Bravo pour votre courage politique”.

Il m’a ensuite envoyé la version inachevée de son dernier livre. Au cours de ces mois, j’ai espéré obtenir la version finale. Pour le moment, je ne sais pas s’il a réussi à terminer son manuscrit. Mais je considère comme un devoir d’honneur envers mon ami décédé de le traduire et de le publier. J’espère que Denys Pluvinage, qui dirige la maison d’édition Apopsix, se chargera également de l’impression de ce dernier ouvrage d’Ivan Blot.

Le 5 octobre, cinq jours seulement avant le décès de mon bon ami, nous avons annoncé l’impression de son livre aux côtés du travail d’un autre ami français, Hervé Juvin, „Le gouvernement du désir” ( http://flux.md/articles/doua-pledoarii-pentru-renasterea-europei ).

La mort d’un homme proche est une perte irrécupérable. Mais Ivan Blot restera en vie grâce à souvenirs que nous garderons de celui qui fut un grand patriote français. Il vivra par ses œuvres monumentales.

Je fais partie de ceux qui espèrent que la patrie d’Ivan Blot, à l’instar de toute l’Europe, aura la chance de renaître. Le modèle d’un homme héroïque qu’Ivan Blot a cultivé dans son livre avec le même titre doit triompher.

Iurie Roșca,
Chișinău, Moldavie,
11 octobre 2018

Navighează dupa cuvinte-cheie: ,